Les déplacés climatiques

image couverture article

9 janvier 2022

Aujourd’hui les dégradations environnementales aggravées et la crise climatique viennent rappeler que les changements environnementaux et les catastrophes naturelles ont toujours été des principaux facteurs de migration.

Qu'est-ce qu'un réfugié environnemental ?

Dès 1985 le Programme Environnemental des Nations Unies (PNUE) définit les réfugiés environnementaux comme “des personnes forcées de quitter leurs habitations traditionnelles d'une façon temporaire ou permanente, à cause (naturelle ou humaine) d'une dégradation nette de leur environnement qui bouleverse gravement leur cadre de vie et/ou qui déséquilibre sérieusement leur qualité de vie."

En 2008, des chercheur-euse-s du CRIDEAU et du CIDCE (Université de Limoges) ont proposé un Projet de convention relative au statut international des déplacés environnementaux.

Malgré diverses initiatives les déplacés environnementaux ne bénéficient pas encore de protection juridique par la reconnaissance d'un statut de réfugiés.

En effet il existe certains obstacles à la reconnaissance d’un statut juridique aux déplacés environnementaux. En premier lieu parce que les formes de ces migrations sont très variées (forcées ou volontaires / temporaires ou permanentes / nationales ou internationales) avec comme seul dénominateur commun le lien avec l’environnement, elles rendent très difficiles une réponse unique. En second lieu, notre période actuelle est bien peu favorable à une extension des droits concernant la migration dans le monde.

Des millions de personnes contraintes de migrer à cause du changement climatique.

L'élévation du niveau de la mer, les inondations, les incendies, les sécheresses et autres catastrophes se multiplient en raison du changement climatique, ce qui met par conséquent les communautés sous pression et oblige même des populations à quitter leur domicile, contraintes de migrer.
refugies-climatiques.jpeg

Inondation.jpg

Ainsi dans un nouveau rapport la Banque mondiale estime que le changement climatique pourrait contraindre, d’ici à 2050, quelque 216 millions de personnes dans le monde en développement à migrer à l’intérieur de leur pays.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), estime pour sa part que les catastrophes climatiques pourraient ainsi provoquer le déplacement d’environ 250 millions de personnes d’ici 2050.

Parmi les régions à risque, on peut notamment citer l’Afrique subsaharienne du fait des sécheresses, l’Asie du Sud et du Sud-Est exposées aux typhons et tsunamis, ou encore les petits États insulaires face à la montée du niveau des mers.

klimaveraenderung-fre-data.webp

Quels déséquilibres environnementaux peuvent conduire à des migrations ? Quels liens entre changement climatique et migrations ? Quels déplacements verra-t-on et dans quelles régions du monde ? Qui sont ces déplacés ? Quel statut pour les déplacés environnementaux ?

🗣️🎤 Nous avons rencontré Marine Denis qui réalise une thèse sur la protection des personnes déplacées par le changement climatique.

🎧 Le podcast :

🐦 Le twitt twitt pour interpeller :


logo nouvelle aube

Charlotte & Jérôme

En lire plus